août 152013
 

boukèteSource : absurdia.com & latoilegourmande.canalblog.com

Ingrédients pour [un certain nombre] :
250g farine de sarrasin
250g farine de gruau
25g levure
4 jaunes d’oeufs
1 tbs huile d’olive
1 petit verre de pékêt ou Cognac
25g sucre
pincée sel
bière
raisins de Corinthe

Faites un levain avec la levure délayée dans un peu d’eau et une partie de la farine.
Incorporez alors le restant de farine, l’huile d’olive, le Cognac, 4 jaunes d’oeufs, le sucre, une pincée de sel et mouiller avec de la bière afin d’obtenir une pâte coulante.
Laissez lever (2h environ), puis ajoutez les raisins.
Faites fondre dans une grande poêle du beurre et du saindoux en quantités égales et laissez-y tomber de la pâte pour faire une crêpe assez, voire très épaisse
Laissez cuire des 2 côtés et servir chaud avec du sucre, de la confiture, ou de la cassonade et accompagné d’une tasse de café ou d’une verre de vin chaud.

Les bouquettes liégeoises se mangeaient traditionnellement à la Toussaint et à Noël. Pendant l’été, au 15 août surtout, on en trouve aussi aux fruits de saison.
Les bouquettes constituaient, dans la tradition liégeoise, la première partie des agapes des matines. On mangeait la bouquette et l’on buvait du vin chaud car c’était maigre et La vigile des grandes fêtes obligeait au jeûne et à l’abstinence de viande jusqu’à la messe de minuit. Une fois la messe terminée, on faisait enfin bombance et ripaille.
La tradition veut aussi que l’on lance la bouquette en l’air; elle doit retomber dans la poêle et si on perd sa bouquette (les bouquettes se faisaient souvent en extérieur la nuit de Noël ou du Nouvel An) cela est annonciateur de la venue du Diable.

Notes :

Print Friendly
 Posted by at 16:00 UTC

 Leave a Reply

(required)

(required)

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>